Le no-butter tempeh (Butter Chicken végan)

07. mars 2018 Salé 0
Le no-butter tempeh (Butter Chicken végan)

Aujourd’hui, je m’attaque à une de nos recettes préférées, j’ai nommé le butter chicken !

Pourquoi c’est notre recette préférée ? Imaginez … des noix de cajou, de la tomate, des épices … et nous voilà partis en Inde ! Un vrai voyage gustatif cette recette.

À l’époque où nous mangions encore de la viande, il se passait rarement une semaine sans que nous en fassions ! Mais le changement de régime alimentaire et aussi les multiples histoires et ragots autour du soja, nous avaient un peu tenus à l’écart des Protéines Végétales Texturées ou PVT ou encore PST (je tiens à préciser que cette réputation est parfaitement infondée et me semble un peu soutenue par des lobbies qui se retrouvent concurrencés par le soja) qui sont généralement faites à base de soja. Sa teneur forte en isoflavones nous en avait un peu détourné, et nous avions entendu parler du « tempeh ».

C’est quoi le tempeh ?

C’est un truc peu ragoûtant au premiers abords je vous le concède : une sorte de saucisson sous 2 couches de plastique …

Mais si on s’y intéresse, ce sont en fait des graines de soja fermentées : pas besoin de plus pour savoir qu’on a devant nous un super aliment plein de protéines et pauvre en lipides, mais surtout plein de saveurs !

Le tempeh sur wikipedia et un autre site pour les anglophones.

 

Bon c’est bien tout ça mais on mange quand ?

Très bien, passons donc en cuisine !

C’est une recette avec une marinade, donc il faut y penser la veille !

Pour la marinade :

500g environ de tempeh
1/2 yaourt de soja
1 cuillère de garam masala
1/2 cuillère de piment Pili-Pili
2 cuillères d’huile (celle qu’on aime)
Le jus d’un demi citron
1 cuillère de pâte ail/gingembre
Sel/poivre

La pâte ail/gingembre on la fait tout simplement en mixant de l’ail et du gingembre, en quantités égales.

Alors avant de commencer, je vous préviens, le tempeh a un goût « original ». Pour adoucir ce goût on peut le faire bouillir 15 minutes dans de l’eau.

On découpe le tempeh dans le format qu’on aime (moi j’aime les petits cubes, mais tu peux faire la forme que tu veux, c’est plutôt solide !).

Si on veut le faire à la PVT, il suffit de laisser gonfler 100g de PVT dans de l’eau bouillante pendant 30 minutes et le tour est joué !)

On mélange tous les autres ingrédients en premier (c’est plus simple !).

On ajoute le tempeh et on laisse mariner la nuit (au moins 3 heures sinon).

 

Ensuite il nous faut :

2 oignons
2 grosses cuillères d’huile (pour la cuisson j’aime bien l’huile de coco, ça fait bien dorer les oignons comme le fait le beurre)
2 cuillères de pâte ail/gingembre
1 cuillère de paprika
500g de coulis de tomate
1 cuillère de sucre (optionnel)
80gr de noix de cajou
50g de crème liquide de soja

C’est reparti !

On émince (mixe pour les pressés) les oignons, et on les fait revenir dans l’huile.

Dans le même temps on fait revenir les morceaux de tempeh à la poêle (sans matière grasse), pour les faire dorer ! Puis on les garde de côté.

Quand les oignons commencent à être bien dorés, on y ajoute la pâte ail/gingembre et le paprika.

Puis quand tout est bien mélangé, on ajoute la tomate et le sucre.

Pendant que ça cuit doucement, on met les noix de cajou dans un mixeur, on ajoute un peu d’eau, l’équivalent d’un verre c’est bien, et on mixe le tout pour avoir une belle crème. Et on la verse dans la sauce.

Quand la sauce commence à bien napper la cuillère, on ajoute le tempeh, puis la crème de soja.

On laisse encore épaissir un peu … et voilà !

 

Bon et bah … à table !!!

C’est une recette très pratique aussi car elle supporte bien le fait d’être réchauffée, donc elle est idéale pour quand on reçoit ou on qu’on veut se faire des plats d’avance !

La recette originale vient du site la Cuisine de Bernard.